CODIAD, l'éditeur de code en ligne

CODIAD, l'éditeur de code en ligne

05/11/2013

Vous​‌‍​‌​‌‍​‍ savez ce que c’est, vous êtes quelque part, vous avez cette idée qui vous vient à l’esprit, ce morceau de code qui va révolutionner le monde et vous n’avez pas accès à votre PC pour l’écrire et le sauvegarder. Vous avez forcément vécu ce moment désagréable. Moi le premier, je n’arrive pas à rester assis à rien faire, donc je cogite. Bref, comme je n’ai pas d’accès en bureau distant sur mon PC et que je ne peux pas en avoir de toute manière dans certains endroits (proxy, règle de sécurité réseau …), j’ai donc cherché une solution.

La solution que j’ai trouvée est CODIAD. C’est un IDE multi-langage basé sur la technologie web. Il en existe bien d’autres mais celui-ci a l’avantage de fonctionner avec Apache/PHP. L’outil est gratuit et open-source, il est donc libre à vous d’en faire ce que vous souhaitez. Personnellement je l’utilise sur mon serveur de développement Apache et ça marche du tonner.

Capture d'écran de CODIAD

omme tout IDE qui se respecte, CODIAD permet d’installer des plugins qui vous permettrons de jouir d’un accès console à votre serveur, de créer des scripts de déploiement ou encore de travailler en a plusieurs sur un même document et voir les modifications effectuées par votre collègue en temps réel. Les projets sont stockés sur le serveur web et il est possible d’ajouter des plugins pour synchroniser votre projet avec SVN ou GIT.

Il est aussi possible de créer plusieurs comptes utilisateurs et de leur affecter des projets. Chaque utilisateur peut ensuite customiser son éditeur (jeux de couleurs, taille de police etc…). Il est aussi possible de gérer de nouvelles extensions en leur affectant le langage voulu, dans mon cas, j’ai pu affecter l’extension *.ctp utilisé pour les vues dans CakePhp au langage PHP. Pour ceux qui aiment bien tout automatiser, il est aussi possible de créer des actions personnalisées qui iront exécuter des commandes shell, il est donc très simple de réaliser un script publish.sh et de l’ajouter à un des menus (par exemple au clic droit sur le projet).